Prunelle ♥

Une à une les étoiles abandonnent le ciel.
La lumière mensongère bientôt deviendra poussière,
Rien n’est plus sûr que le futur daté d’hier
Et la promesse de l’obscurité éternelle.

Je compte sur mes doigts les dernières étincelles,
Et contre le froid, la lutte sempiternelle,
Je protège derrière moi des vestiges, des récits,
Et je chante à la lune, “Tout n’est pas fini.”,
Bonne nuit ma Prunelle ♥

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s